Connection

Blog de la Mission Sismaoré

Présentation

PNG - 35.4 ko

Jocelyn JACQUOT
Professeur des SVT embarqué du 23 décembre 2020 au 22 janvier 2021.

J’enseigne les SVT au Lycée des Lumières à Kaweni. Je suis arrivé à Mayotte en 2017 et j’ai ainsi pu vivre tous les événements géologiques qui ont marqué cette île durant ces 3 dernières années. Aussi pouvoir participer à la mission Sismaore est un réel privilège qui nous permettra à tous de mieux comprendre la géologie sous-marine qui nous entoure. J’ai fait mes études de biologie-géologie à Nancy, une ville très axée sur la géologie grâce notamment au passé minier de la région.

Mon rôle à bord sera de compiler un maximum d’informations afin de vous les transmettre.

PNG - 73 ko

Paul DEPARIS
Professeur des SVT embarqué du 24 janvier 2021 au 12 février 2012.

Après mes études à l’université de Strasbourg et l’obtention de l’Agrégation des SVSTU, je suis venu enseigner à Mayotte en 2014 au collège des Ylangs-ylangs à Kani-kéli ; j’ai également effectué des vacations au centre universitaire de Dembéni. Depuis mon arrivée sur l’île hippocampe, j’ai eu l’occasion de mener des formations sur la géologie de Mayotte à destination des collègues professeurs des SVT ainsi que de fabriquer des ressources académiques sur la géologie et la biologie propres à l’île pour les élèves.

Embarquer à bord du Pourquoi pas ? et vivre comment avance la science sur le terrain est pour moi une magnifique occasion de pouvoir partager avec les élèves l’un des moteurs essentiel de la recherche hérité de notre enfance : la curiosité !

PNG - 51.1 ko

Lotus BOUCHARD
Professeure des SVT référente à Terre durant la mission.

Sur Mayotte depuis 2015, je suis enseignante en SVT au collège de Mtsamboro. Avant 2015, j’ai étudié l’océanographie au Centre d’Océanographie de Marseille (COM) en France et à l’Institut des Sciences de la Mer de Rimouski (ISMER) au Canada. Mes spécialités sont l’identification et l’étude de population de zooplancton. J’ai aussi mené quelques missions océanographiques à bord d’un bateau de recherche nommé le Coriolis II.

Durant la mission Sismaore, je serai référente à Terre. Je resterai donc sur notre île et assurerai la liaison entre notre enseignant sur le bateau et les questions à Terre. Je pourrai donc répondre à vos questions mais aussi intervenir dans votre classe pour partager avec vous cette fabuleuse aventure.



Le projet SISMAORE est financé par la Flotte Océanographie Française, en partenariat avec le BRGM.
Le projet COYOTES est financé par l’ANR.
Les acquisitions durant SISMAORE seront étudiés dans le cadre du projet COYOTES.
Quelques jours seront dévolus à MAYOBS17 dans le cadre du projet REVOSIMA.




La responsable de mission est Isabelle THINON, chercheuse au BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières). Elle est secondée par 2 co-cheffes de mission : Sylvie LEROY qui travaille au CNRS (Centre Nationale de la Recherche Scientifique) et à l’Université de la Sorbonne et Anne LEMOINE qui travaille en tant que sismologue au BRGM.

La mission « Sismaore » est une campagne longue qui va s’étendre du 23/12/2020 au 11/02/2021 avec un arrêt prévu le 22/01/2021 au port de Longoni à Mayotte. Celui-ci permettra d’embarquer d’autres matériels.

L’objectif de la mission est d’explorer la région de l’Archipel des Comores et de trouver des traces de déformations sismiques actives et/ou récentes. C’est-à-dire de trouver des endroits qui ont pu être modifiés récemment par des séismes ou du volcanisme (Apparition de failles, de remontées de chaleur etc). Pour cela, nous circulerons entre l’île de Grande Comores et l’est de Mayotte.

Les différentes expériences que nous mènerons ne seront pas exactement les mêmes durant les 2 parties de la mission.

  1. Dans un premier temps (23/12 au 22/01), l’équipe scientifique réalisera des études de bathymétrie (étude des profondeurs), des mesures du magnétisme, des flux de chaleur et elle mettra en place 7 carottages et 4 dragages.
  2. Dans un second temps (23/01 au 11/02) ils réaliseront des études de sismiques lourdes et à nouveau des mesures diverses, notamment du magnétisme.

En parallèle de « sismaore », d’autres campagnes scientifiques auront lieu sur le navire, notamment le projet « Coyotes » qui va utiliser les données récoltées durant la mission « sismaore » pour les analyser. Ainsi que la campagne Mayobs17 qui va récolter les données de diverses balises OBS placées au fond des océans lors de la campagne Mayobs15 pour les analyser et placer à son tour d’autres balises OBS.




Les différents partenaires qui contribuent, tous ensemble, au succès de cette campagne :

Le BRGM est le Bureau de Recherches Géologiques et Minières. https://www.brgm.fr/fr
L’ANR est l’Agence Nationale de la Recherche. C’est elle qui finance le projet Coyotes qui permettra d’analyser les données de la mission Sismaore. https://anr.fr/
Le CNRS est le Centre National de la Recherche Scientifique. https://www.cnrs.fr/
L’Ifremer est l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer. https://wwz.ifremer.fr/
La Flotte Océanographique Française. C’est à elle qu’appartient le Pourquoi Pas ? https://www.flotteoceanographique.fr/
L’Université des Comores https://univ-comores.km/
L’Observatoire Volcanologique du Karthala et le Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique.
EPOC , pour Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux, est un laboratoire de l’Université de Bordeaux https://www.epoc.u-bordeaux.fr/
GET, pour Géosciences Environnement Toulouse, est un laboratoire de l’Université de Toulouse https://www.get.omp.eu/
L’IPGP est l’Institut de Physique du Globe de Paris http://www.ipgp.fr/fr
L’IPGS est l’Institut de Physique du Globe de Strasbourg http://eost.unistra.fr/recherche/ites/
L’ISTEP est l’Institut des Sciences de la Terre de Paris et dépend de Sorbonne Université http://istep.sorbonne-universite.fr
L’Université Clermont Auvergne https://www.uca.fr/
L’Université de la Réunion https://www.univ-reunion.fr/
L’École Normale Supérieure https://www.ens.psl.eu/
Le LOG : Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences https://log.cnrs.fr/
Le BRG :Institut Fédéral des Géosciences et de Ressources Naturelles https://www.bgr.bund.de/EN/Home/homepage_node_en.html/
GeoAzur https://geoazur.oca.eu/fr/acc-geoazur
Le Rectorat de Mayotte https://www.ac-mayotte.fr/
Genavir est l’armateur du Pourquoi Pas ?. C’est à cette compagnie que revient la charge de l’entretien du navire, et c’est aussi au sein de celle-ci que travaille les marins du bord.




Partager cet article
Auteur : Jocelyn Jacquot
Lotus Bouchard
Paul Deparis
publié le mercredi 9 décembre 2020